A Propos de Nous

Notre objectif, comme dans le passé, reboiser certaine contrée d'Algérie, contrée en insuffisance d'arbres forestiers,

gallery/20191107_114846

La petite histoire.

Il y a quelques années de cela, je déposais les valises au camp militaire de KEF-LAKHDAR, l'affectation depuis MOUILAH, daïra de DJELFA en ALGéRIE, s'est effectuée début janvier 1982.

Le poste de commandement, PC, nous garda trois ou quatre jours avant de nous orienter chacun vers un sous-groupement.

Le 6ième Groupement de Travaux Forestier; 6ième GTF est organisé sur le bord d'une montagne; en forme de campement de plusieurs tentes.

Le travail quotidien, celui du moins qui m'était attribué; consistait de remplir la prise-d'arme, signer les décharges, remplir les permissions de sortie, trier le courrier, dresser la liste des gardes, nommer l'équipe de PM et contrôler la bonne réception de la nourriture à l'ordinaire.

Une fois toutes ces tâches terminées, je rejoignais les compagnies qui étaient déjà à l'oeuvre sur les flans de la montagne.

Notre objectif; planter 2 millions de pins sur quatre ans, les classes militaires ayant contribuées au projet sont les suivantes 60A, 60B, 60C, 61A, 61B, 61C, 62A, 62B, 62C, 63A, 63B et enfin 63C.

Une belle aventure sur vingt mois, j'en garde de bons souvenirs, je profite de l'occasion pour rendre hommage aux milliers de djounouds des différents camps autour de AÏN BOUCIF.

AÏN BOUCIF est située dans la région d'origine de mon papa, TAFRAOUT exactement est le village où mon papa est né, je ne l'ai sut, il y a très peu de temps (2010) de l'origine géographique de mes ancêtres.

L'amour pour les plantes est né à l'occasion de planter quelques pins.

Après plusieurs années, la plantation de pins car ce n'est pas une forêt, a vue abriter des animaux de différentes familles.  

Kef Lakhdar

Aïn Boucif

Wilaya Médéa

2013

identité multiple

culture universelle

Après une longue période de troubles, voici enfin venir l'heure de la victoire, la patience et l'endurance font percevoir un nouveau monde, celui de la déconstruction de l'esprit.

Je m'explique, ce qui jusqu'aujourd'hui était considéré comme acquis défintivement, vient d'être remis en question.

La voie que j'ai choisis est celle du recueillement et du partage, enfin renouer avec son identité intime celle que l'on repousse inconsciemment; la sainte nature.

Il y a plusieurs identités en nous, une complexité de l'esprit de l'homme, l'esprit est changeant, l'âme est constante, elle est soit belle et bonne, soit elle tends vers le mal et le péché.

L'islam, avec une doctrine nous initiant à se connecter à la matrice de la création, prière musulmane (prosternation), mais aussi présente dans d'autres cultures d'orient et d'extrême orient,

la méditation; outil fantastique qui nous permet une relation verticale avec le CREATEUR, nous enseigne des leçons et de la guidance; de ce monde en perpétuel chaos, il en résulte une relation horizontal ou temporelle pour se stabiliser lors des secousses et tremblements sur terre.

Connaître l'histoire de sa famille est primordiale;

Lorsque l'arbre a de bonnes racines,

Les fruits de cet arbre sont bons.

Ali BENAYACHE

15 Juillet 2011

L'ancêtre de la famille auquel je suis identifié, s'appelle SIDI AMEUR. Son tombeau se trouve à SIDI DAMED, wilaya de Médéa en ALGERIE.

Les divers voyages vers ce sanctuaire, ont toujours amené mon esprit à la réflexion.

Et le résultat en est; l'apprentissage de diverses connaissances et de savoir, EL ILM, qui permet d'avancer tranquillement dans la vie...

Allah m'a donné la faculté de créer une association (2013) où l'apprentissage de l'arabe y est pratiqué.

Merci ALLAH, pour la bénédiction.

gallery/logo acml4

Sanctuaire

 

 SIDI AMEUR

et

alentours